0806 079 112 ( service gratuit + prix appel)

POURQUOI S'EQUIPER D'UN DEFIBRILLATEUR

l'enjeu sanitaire et l'importance du choix d'un défibrillateur automatisé externe

L’arrêt cardiaque soudain (ACS) est la première cause de mortalité en France

Il représente plus de 50% des décès accidentel au niveau national et en entreprise. Le coût social de l’ACS est tel que la création d’un réseau national a été reconnue comme une priorité aux Etats-Unis.

 

La situation est très préoccupante en France

L’utilisation d’un défibrillateur cardiaque étant le seul traitement efficace contre l’ACS, nous payons chèrement notre faible taux d’équipement :

  • Un taux de survie inférieur à 7% contre 46,1% aux Etats-Unis
  • Plus de 50 000 décès par an soit presque 135 par jour

 

Le taux de survie est

  • 40 fois plus important s’il y a administration d’un choc électrique
  • entre 47% et 89% dans les lieux équipés.

 

Il est primordial d’agir vite

Les chances de survie diminuent de 10 à 12% par minute. Or, selon le Ministère de l’Intérieur le temps moyen d’arrivée des secours en France est de 13mn13s, dont 2mn10s pour le traitement de l’appel. Après 3mn le cerveau et d'autres tissus subissent des lésions irréversibles.

 

Les défibrillateurs automatisés externes (DAE) sauvent des vies

Selon l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) 30% des exploitants ont indiqué qu’un des DAE de leur parc avait déjà été utilisé sur une personne.

 

Le massage cardiaque (ou réanimation cardio-pulmonaire - RCP) ne suffit pas

Le taux de survie est de

  • 2% si la défibrillation est effectuée 12mn après l’arrêt cardiaque
  • 8% si une RCP est effectué pendant les 12mn précédant la défibrillation

 

L’ACS n’est pas une question d’âge

Les jeunes ne sont pas épargnés :

  • Selon le SAMU l’âge moyen de prise en charge d’un ACS et de 39,2 ans
  • l’âge moyen d’un ACS chez les sportifs de moins de 35 ans est de 17,5 ans

 

L’ACS est totalement imprévisible et nous concerne tous

Une anomalie cardiaque n’est présente que dans 5 à 10% des ACS et seulement 13% des victimes ont des antécédents cardiaques.

 

Certains facteurs augmentent le risque

  • Tout état de choc (noyade, électrocution, etc.)
  • Stress
  • Effort importants
  • Activité physique (22% de cas, risque multiplié par 2 pour les sportifs réguliers, par 6 pour les sportifs occasionnels)
  • Surpoids
  • Hémorragies, cholestérol, diabète, facteurs génétiques (risque multiplié par un facteur supérieur à 2)
  • Tabagisme
  • Consommation d’alcool
  • Etc.

 

Le déploiement de défibrillateurs cardiaques est nécessaire

Il se justifie aussi par la présence d’un témoin présent dans 80%  des cas, mais qui ne débute un massage cardiaque externe (ou RCP) avant l’arrivée des premiers secours qu’une fois sur deux.

 

La formation à l'utilisation de défibrillateurs et la gestion du stress sont nécessaires

Selon l’ASMN,

  • 18% des utilisateurs ont rencontré un problème d'utilisation du DAE
  • seul 45% des secouristes dûment formés ont été capables de relever correctement le pouls. Dans 10% des interventions les secouristes ont dit percevoir un pouls alors qu’il n’y en avait pas.

 

Savoir chosir un défibrillateurs 

Les caractéristiques techniques des défibrillateurs sont hétérogènes. Le manque d'efficacité peut faire la différence entre la vie et la mort :

  • L'efficacité des chocs administrés varie en fonction de plusieurs paramètres dont le type d'onde électrique.
  • L'ERC recommande des chocs jusqu'à 360j pour les victimes à faible réponse cellulaire. La puissance est ainsi un des éléments essentiels
  • le seuil de détection du rythme cardiaque (seuil de détection d'asystolie) qui permet d'analyser avec précision le type de pathologie cardiaque doit être le plus bas possible
  • des défauts de maintenance et d'entretien affectent jusqu'à 53% des défibrillateurs 

Il ne faut ainsi pas se limiter au critère prix pour acheter un défibrillateur (voir critères pour choisir un défibrillateur)

L'analyse d'études statistiques et sanitaires indépendantes nous a ainsi poussé à sélectionner le Cardiac Science G5 pour développer notre défibrillateur connecté Locacoeur GAD+. Notre défibrillateur, associé aux services GAD§ permet ainsi de respecter toutes les préconisations de l'European Resuscitation Council et apporte ainsi des solutions concrètes pour l'efficacité de l'intervention.

Pour en savoir plus sur les critéres de choix d'un défibrilllateur automatisé externe : lien

 

Loi, norme et réglementation sur les défibrillateurs automatisé externes

Pour savoir plus sur le contexte juridique : lien